Le royaume des Nekojin Index du Forum
Le royaume des Nekojin
Entrez dans le monde fascinant des Nekojin, le peuple-chat.
 
Le royaume des Nekojin Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: 1- Athéa : L’émancipation ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume des Nekojin Index du Forum -> Le parc de jeu Nekojin -> World of Warcraft
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Athéa


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2009
Messages: 5
Localisation: Melun

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 20:12 (2009)    Sujet du message: 1- Athéa : L’émancipation Répondre en citant

Je profite de ce petit coin, pour sortir de la poussière cette vieille histoire qui m'avait servi de présentation dans mon ancienne guilde.


1- Athéa : L’émancipation

Les épaules bien droites, le menton haut, Athéa attendait l’arrivée de sa belle-mère avec une arrogante fierté. Pourtant, entourée de deux gardes de la Milice de Lune d’Argent, drapée dans le manteau de l’un d’eux par décence, son retour n’avait rien de très glorieux en apparence.
Ses deux cerbères regardaient d’un œil impressionné le luxe du « petit » salon de reception, eux qui pourtant étaient habitués aux fastes De la Flèche de Solfurie.
Dame Sylun’reï fit enfin son entrée, royale comme à son habitude, semblant bouillonner d’une colère indignée. Derrière elle, tel un gentil petit chien-chien, venait Miren, le fiancé d’Athéa, le bellâtre qui partageait la couche de sa belle-mère de longue date, bien avant la mort de son père sur les champs d’honneur.
- Te voilà enfin ! Petite ingrate ! Trois mois que nous remuons ciel et terre pour te retrouver !
- Trois mois que nous remuons ciel et terre, fit échos Miren à la voix stridente de sa riche maîtresse.
- Messieurs, où donc avez-vous retrouvé ma belle-fille cette fois-ci ?
Les deux gardes se regardèrent, visiblement gênés, bien décidés à ne pas être celui qui apprendrait les circonstances de la fin de fugue de la jeune héritière d’une des plus riches familles de la ville.
Un sourire fleuri sur les lèvres d’Athéa. Elle avait peut-être été retrouvée deux mois avant sa majorité officielle, mais elle savait qu’elle tenait enfin sa victoire.
- Et bien ? continuait d’interroger sa belle-mère.
- Dame Sylun’reï, se décida en bafouillant un des soldats, nous avons retrouvé votre fille à Orgrimmar… dans… heu… dans…
Il se retourna paniqué vers son camarade qui regardait droit devant lui un point imaginaire, fixement, refusant obstinément de venir à son secours.
- Dans quoi ? siffla d’indignation la femme, excédée.
- Dans quoi ? repéta vaguement Miren, comme par automatisme, en se recoiffant dans un des luxueux miroirs de la pièce.
Athéa jeta un regard plein de dégout à la longue chevelure de celui qui lui était fiancé. Une chevelure parsemée de paillettes d’or qui scintillaient à la lumière de ce matin ensoleillé. Sur ses lèvres sans classe, brillait un baume aux baies éternelles qu’elle n’était pas pressée de goûter. Des effluves trop chargées de son parfum sirupeux parvenaient aux narines de la jeune fille écœurée.
C’était le moment de frapper… de frapper fort. Les deux gardes n’oseraient jamais asséner le coup de grâce.
- Mère, ce que mes gardes du corps n’osent vous dire, c’est qu’ils m’ont retrouvée dans un bordel d’Orgrimmar.
- Dans un… Ce n’est… Comment… ?
Elle chercha vainement un démenti auprès des soldats, mais à la façon dont ceux-ci rougirent violemment, elle dû se rendre à l’évidence.
- Et que faisais-tu là-bas ? Nous as-tu encore déshonorés en t’enivrant en public ?
Athéa fit glisser de ses épaules dénudées le manteau dont l’avait couverte l’un des gardes, laissant voir une tenue légère et indécente.
- Mère, vous ne voudriez pas que je vous mente, avec une telle tenue vous imaginez bien que je ne me suis pas contentée de boire. Je ne vous ferais par l’affront de vous expliquer ce que je faisais là-bas depuis trois mois.
Sa belle-mère recula d’un pas et jeta un regard inquiet vers Miren, qui continuait cependant à se mirer en toute indifférence.
- Tu n’as tout de même pas… Comment oses-tu suggérer tout ceci devant Miren, ton futur époux ?
A l’écoute de son nom, le bellâtre sortie de sa contemplation.
- Oui ! Je suis votre futur époux tout de même !
- Je ne suggère rien, mère. Je vous informe simplement de ce que ces deux gardes n’ont pas osé vous rapporter.
Les deux elfes qui encadraient la jeune fille s’empourprèrent encore un peu plus, visiblement mal à l’aise devant la fureur de la noble dame et l’aplomb incroyable de sa belle-fille.
- Messieurs, allons, dites-moi que ce n’est que son esprit rebelle qui cherche à me provoquer.
- Oui, une provocation de plus, certainement, repris Miren en bâillant. Voici l’explication. Nous allons pouvoir retourner nous coucher.
- C’est que… Pas tout à fait, Dame. Votre fille a été arrêtée car… Enfin… C’est une mineure et… elle… était en compagnie… galante, dirons-nous.
- Quoi ? Vous étiez avec un amant dans un lupanar ?
- Non, mère.
La mégère parue soulagée.
- Voilà enfin une bonne nouvelle.
- Pas un amant… continua Athéa, sans perdre sa fierté.
- Pas… ? Comment… ? Allons, messieurs ! Expliquez-moi !
- A vrai dire… hum… ils étaient deux… Enfin, c’est ce que j’ai entendu dire… je n’étais pas là quand elle a été arrêtée…. Mais mon camarade : oui.
- Qui ? Moi ?... Ah… euh, oui… Un tauren… et un orc…
La belle-mère écarquilla légèrement les yeux.
- Mais nous nous sommes assurés qu’ils sauront se montrer discrets, Dame. L’honneur de la fille du Maréchal Sylun’reï ne sera pas souillé.
- Il paraît que les taurens n’ont pas de pouce, intervint évasivement Miren, s’attirant les regards stupéfaits des gardes et de sa maîtresse. Je me demande comment ils peuvent tenir une fourchette ?
Athéa ne pu s’empêcher d’éclater de rire devant le surréalisme de sa remarque, attisant la colère de la veuve de son père.
- Tu ris ! Tu ris alors que nous apprenons que tu te prostituais avec des créatures à peine plus évoluées que des animaux !
- Je vous arrête, mère ! la coupa brutalement Athéa, visiblement vexée, je ne me suis pas prostituée. Vous pensez bien qu’avec la confortable fortune que m’a léguée mon cher père, je n’ai rien exigé de mes compagnons.
- SILENCE ! Hurla Dame Sylun’reï. Parler de ton père alors que ta conduite déshonore son nom !
- Dois-je vous rappeler l’endroit où vous-même avez rencontré mon cher père ?
- Tu es peut-être l’héritière de mon mari, mais ta minorité te place sous ma tutelle. Et je vais faire en sorte que tu restes cloîtrée ici, jusqu’à ta majorité ! Majorité qui ne sera effective que le jour de ton mariage avec Miren, si ce brave jeune homme veut bien encore d’une épouse telle que toi.
- Vous persistez toujours à vouloir me faire épouser votre amant ? En seriez-vous lassée ? Mon mariage avec lui me mettant sous sa tutelle, vous pensez ainsi pouvoir continuer de disposez de mon héritage, je suppose.
- Comment oses-tu t’adresser à moi de cette sorte ?! Tu vas me payer tout ceci, et chèrement !
- Non, mère. Ce que ces deux gardes ne vous ont pas dit, c’est qu’ils ne me ramènent pas à votre chère affection. Ils sont là pour s’assurer que je n’oublie rien dans mon paquetage…
- Paquetage ? Qu’as-tu donc encore imaginé ?
- …Et que vous viderez bien les lieux comme j’entends que vous le fassiez, séance tenante, continua la jeune fille.
- Vider… ? Petite peste ! Tant que tu seras mineure, je n’accepterais pas que tu me parles ainsi ! Ces trois mois t’ont donné un peu trop licence à…
- Mineure… Je ne suis plus mineure depuis hier soir.
- Tu ne sais pas compter, fillette !
- L’avantage des lieux tels que celui où j’ai résidé trois mois, c’est la multitude de rencontre qu’on peut y faire. J’ai appris de la bouche même d’un fougueux officier de l’ordre des chevaliers de sang, qu’une signature consentie à l’ordre émancipait les candidats. Signature que je me suis empressée d’apposer hier soir au bas de ma demande d’incorporation, dès mon retour à Lune d’Argent avec ces charmants miliciens.
- Tu… Je dois appeler mon maître des registres… Cela ne peut être aussi simple. Tu es mineure, tu n’as pas de pouvoir de décision.
- Dame Sylun’reï, permettez-moi de vous contredire, osa la braver un des soldats. L’ordre des chevaliers de sang jouis de prérogatives très spéciales.
- Oui, mère. La mort de mon père, lui-même Maréchal de l’ordre, m’accorde le privilège de pouvoir entrer dans l’ordre, quelque soit mon âge. J’ai appris cela à temps pour pouvoir bénéficier de mon émancipation.
Athéa avança avec fierté, frôlant au passage l’épaule de sa belle-mère. Elle commença à monter les marches du grand escalier quand elle sembla se raviser pour se retourner vers celui qu’elle avait failli épouser.
- Miren, très cher ami, j’espère que vous avez toujours votre gentilhommière dans les faux-bourgs de Lune d’Argent.
- Heu… Oui, bien-sûr. Pourquoi cette question ?
Athéa lissa son négligé de riche soie avec un calme qui cachait à peine sa jubilation intérieure.
- J’ose imaginer que ma belle-mère saura se contenter de son espace limité. La première chose que j’ai faite en accédant à ma majorité a été de passer chez le maître des registres de l’Ordre. J’ai pu y consulter l’intéressant contrat de mariage de mon père avec votre maîtresse. Je suis navrée de vous apprendre que rien de ce qui se trouve entre ces murs ne lui appartient plus. J’ai d’ailleurs cédé ce palais à l’ordre des chevaliers de sang. Une généreuse donation qui m’a permis d’expédier toutes ces procédures de façon rapide et d’éviter tous les délais inhérents à ce genre de tractations. N’étant plus la bienvenue ici, j’espère que vous saurez lui faire bon accueil, très cher… très cher ami.
_________________
Nymphirmière


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 6 Nov - 20:12 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pierce


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 9

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 15:43 (2009)    Sujet du message: 1- Athéa : L’émancipation Répondre en citant

RHOOOOOO Embarassed


Avec un tauren et un orc... en même temps..... m'enfin ... moi qui pensait que j'étais une dévergondée coquine et tout et tout... Là tu me bats à plates coutures.

*S'approche d'Athéa et lui chuchotte*

Euh.. c'était comment avec ces deux mâles ??? Embarassed


Revenir en haut
Athéa


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2009
Messages: 5
Localisation: Melun

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 16:02 (2009)    Sujet du message: 1- Athéa : L’émancipation Répondre en citant

A vrai dire, pour tout t'avouer... Je n'ai pas beaucoup participé Laughing  
_________________
Nymphirmière


Revenir en haut
Pierce


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 9

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 19:10 (2009)    Sujet du message: 1- Athéa : L’émancipation Répondre en citant

Pas beaucoup participé Question

Mais alors.. qu'as tu fait Question


Revenir en haut
Athéa


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2009
Messages: 5
Localisation: Melun

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 20:48 (2009)    Sujet du message: 1- Athéa : L’émancipation Répondre en citant

Il est des mystères qu'il n'est pas bon de percer. Comme le grand père hiver, les choux de bruxelle ou encore les moeurs mâles de certaines races de la Horde Surprised
_________________
Nymphirmière


Revenir en haut
Nuku-Nuku
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 124
Localisation: Nekoshuu

MessagePosté le: Jeu 12 Nov - 21:02 (2009)    Sujet du message: 1- Athéa : L’émancipation Répondre en citant

*Sourit*

Je constate que vous vous amusez bien dans la horde.... Surprised

Pas comme dans l'alliance ou nous avons des paladins humains qui nous empêche de euh... bref Embarassed


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:08 (2017)    Sujet du message: 1- Athéa : L’émancipation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume des Nekojin Index du Forum -> Le parc de jeu Nekojin -> World of Warcraft Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com